Le Paysage de la lumière. Paseo del Prado et Buen Retiro

  • Parque de El Retiro - Qué debes ver en Madrid... cuando pase el COVID
    parque_de_el_retiro.jpg

Paseo del Prado et Buen Retiro. Paysage des Arts et des sciences. Nouveau Patrimoine Mondial de l’UNESCO

La ville de Madrid fait désormais partie de la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO qui regroupe des sites d'une valeur universelle exceptionnelle. En 2019, l'Espagne a présenté la candidature du Paseo del Prado et du Buen Retiro, qui fait son entrée dans ce catalogue prestigieux dans la catégorie Paysage des arts et des sciences. Un environnement urbain extraordinaire, où la culture, la science et la nature coexistent depuis le milieu du 16e siècle. Ce Paysage de la lumière est le premier site à obtenir cette distinction à Madrid, et le cinquième de la Communauté autonome madrilène, s’ajoutant au monastère de l'Escorial, au centre historique d'Alcalá de Henares, au site culturel d'Aranjuez et à la forêt de hêtres de Montejo.

Le Paseo del Prado est la première des promenades urbaines bordées d'arbres d'Europe. Les Madrilènes en firent un lieu de loisirs à partir du XVe siècle et Philippe II se chargea de l'aménager et de l'embellir grâce à des arbres et des fontaines. C'est à l'époque des Lumières, plus précisément sous le règne de Charles III, que la plus vaste restructuration urbanistique fut menée sur cet espace qui allait devenir un modèle pour de nombreuses villes espagnoles et latino-américaines.

Une caractéristique particulière et originale fut la place accordée à la science dans le paysage urbain de cette promenade avec la création du Cabinet et de l'Académie des sciences naturelles, actuellement le musée du Prado, du Jardin botanique royal, d'où étaient lancées les expéditions botaniques qui exploraient les territoires d'outre-mer et qui réunirent un incroyable trésor scientifique conservé dans ses archives, sans oublier l'Observatoire royal d’astronomie, situé sur la colline dite des sciences. Ces aménagements étaient étroitement liés à l'esprit pédagogique d'éducation citoyenne qui caractérisait l'époque.

Paisaje de la Luz. El Paseo del Prado y el Buen Retiro, Paisaje de las Artes y las Ciencias es candidato a la inscripción en la lista de Patrimonio Mundial de la UNESCO. Art, politique, finances

Le Paysage de la lumière, déclaré patrimoine mondial de l'UNESCO le 25 juillet dans la ville chinoise de Fuzhou, englobe le Paseo del Prado entre Cibeles et la Plaza del Emperador Carlos V (Atocha), le parc du Retiro et le quartier des Jerónimos.

Cette zone abrite une concentration impressionnante d'institutions, aussi nombreuses que diverses. On y trouve le Palais de Cibeles, siège actuel de la mairie de Madrid, la Banque d'Espagne, la Casa de América, le siège général de l'armée (Palacio de Buenavista), le musée Thyssen-Bornemisza, le Parlement, les hôtels Palace et Ritz, la Bourse, le siège de la Marine, le musée de la Marine, le musée du Prado, le musée national des arts décoratifs, l'Académie royale de la langue espagnole, l'église Los Jerónimos, le jardin botanique royal, l'observatoire royal d'astronomie, l'Académie royale de la langue espagnole, le musée national d'anthropologie, le siège du ministère de l'agriculture, de la pêche, de l'alimentation et de l'environnement, le ministère de la santé, des services sociaux et de l'égalité, la Cuesta de Moyano, CaixaForum et le musée national et centre d'art Reina Sofía, pour ne citer qu’eux.

À cela s'ajoute une liste de monuments de renom comme la Porte d'Alcalá, les fontaines de Cibeles, d'Apollon et de Neptune, la fontaine de l'Artichaut, le monument aux morts et la statue qui rend hommage à Alfonso XII dans le bassin du Retiro. Regroupant plus de 21 sites d'intérêt culturel auxquels s’ajoute un nombre de fonds et collections qui revêtent une dimension universelle, comme l'Académie royale, les œuvres de Goya, Velázquez, Picasso, les collections de planches et d'archives du Jardin botanique royal ou le télescope Herschfeld.

Consultez le site Internet officiel de la candidature

Manifeste des Lumières

Prospectus Paysage de la Lumière. Paseo del Prado et Buen Retiro

principaux sites et monuments d'interêt culturel

Ses 125 hectares ornés de jardins, de sculptures et autres bâtiments remarquables forment une grande oasis de verdure au cœur de la ville. Patrimoine mondial de l’UNESCO.

La célèbre pinacothèque rassemble de nombreux chef-d'œuvres de Vélasquez, Goya, Le Greco, Titien, Rubens ou encore Jérôme Bosch.

Un parcours botanique en plein centre-ville qui présente plus de 5 000 espèces de plantes.

Fondé par Charles III, cet observatoire abrite un musée astronomique datant du XVIIe siècle.

Le cloître est intégré dans ledit « Cube de Moneo » du musée du Prado, sur le Paseo del Arte.

Ce musée créé en 1912 propose un parcours à travers l'histoire des arts décoratifs d'Orient et d'Occident. GRATUIT JUSQU'AU 31 DÉCEMBRE !

Cet intéressant musée qui propose un parcours le long des différentes cultures du monde se trouve devant la gare d’Atocha. GRATUIT JUSQU'AU 31 DÉCEMBRE !

Cet espace culturel municipal dédié à la ville propose une programmation avant-gardiste et offre l'une des plus belles vues de Madrid.

Construite en 1782 et aujourd'hui située au centre de la place qui en a hérité le nom, elle est devenue un véritable symbole de Madrid.

Situé à l'origine face à la fontaine de Cibeles, le monument dédié au dieu des mers occupe aujourd'hui sa propre place le long de Promenade de l'Art.

Située à proximité du grand bassin du Retiro, ce monument possède une réplique sur la plaza del Emperador Carlos V, devant la gare d'Atocha.

Situées entre le musée du Prado et le Jardin botanique, ces quatre fontaines jumelles complètent l'ornementation de la Promenade de l'Art.

En plein cœur du Paseo del Arte, celle qui fut la première gare ferroviaire de Madrid est un bel exemple d'architecture metallique.

De Dürer à Hopper en passant par Monet ou Van Gogh, un parcours à travers sept siècles d'histoire de la peinture occidentale.

Le Guernica de Picasso est le joyau de ce musée d'art contemporain, aux côtés d'autres œuvres incontournables de Dalí, Miró ou Juan Gris.

Un bâtiment néoclassique abrite l’Académie de la langue espagnole, une institution qui veille au bon usage de la langue.

Vous aimerez aussi
  • Le Prado, le Thyssen-Bornemisza et le Reina Sofía sont les trois grands musées qui jalonnent cette riche promenade de l'art.

    Paseo del Arte
  • Usuaria de Bicimad en el Paseo del Arte
Publicité
  • Une approche des principaux musées de Madrid au travers des thèmes les plus fréquents de l’art occidental.

    Guide: Art à Madrid (PDF)
  • Guide Àrt à Madrid
Publicité
  • Téléchargez cette application et découvrez en détail vingt-quatre chefs-d'oeuvre des musées du Prado, Thyssen et Reina Sofía.

    App Les incontournables du Paseo del Arte
Publicité
  • Situé dans un grand bâtiment baroque, ce musée municipal exhibe quelque 60 000 objets illustrant l’évolution historique de Madrid depuis le XVIe siècle.

    Musée de l'Histoire
  • Une balade jalonnée par les statues les plus intéressantes qui peuplent le parc du Retiro.

    Une forêt de sculptures
  • Monumento Alfonso XII. 1922. José Grases Riera. Foto de Álvaro López del Cerro.
  • Une balade le long de la Promenade de l’Art (Paseo del Arte) de Madrid en quête des œuvres illustrant l’imaginaire queer.

    Promenade de l’art LGBTQIA+
  • El rapto de Ganímedes (Detalle). Pedro Pablo Rubens, 1636-1638. Museo del Prado.

PRODUITS OFFICIELS

Vue panoramique depuis ce belvédère de 92 mètres de haut.

Découvrez notre catalogue en ligne (en espagnol)

Le bus touristique est de retour le 19 novembre!