Shopping : Chueca-Malasaña-Fuencarral

  • comprasFuencarral_1398701124267_1403786205.231.jpg
  • Compras: Chueca-Malasaña-Fuencarral
    compras_chueca-malasana-fuencarral.jpg
  • Compras: Chueca-Malasaña-Fuencarral
    compras_chueca-malasana-fuencarral.jpg
  • Compras: Chueca-Malasaña-Fuencarral
    compras_chueca-malasana-fuencarral.jpg
  • Compras: Chueca-Malasaña-Fuencarral
    compras_chueca-malasana-fuencarral.jpg

Nous trouvons dans ce quartier commercial de Madrid des marques de mode jeune et moderne, et quelques-uns des nouveaux et plus étonnants designers, mais aussi des ateliers de tatouage, des boutiques de décoration, bandes dessinées, des librairies d’art ou des exemplaires anciens et d’occasion, et des établissements de style rétro.

Entre la Plaza de Chueca et les rues Fuencarral et Hortaleza s’ouvre un quartier étendu de petites rues tranquilles dont l’activité commerciale surprend le visiteur. Épicentre de l’univers gay, le quartier s’est ouvert à tout type de propositions jusqu’à devenir l’une des zones les plus visitées, par les Madrilènes eux-mêmes comme par tous les promeneurs venant d’ailleurs.

La rue Hortaleza est certainement celle qui s’adresse à un public LGBTI le plus chevronné. Elle accueille un grand nombre d’établissements où les vêtements moulants jouent les premiers rôles dans les vitrines. Il y a également des centres de sport, des sex-shops et des librairies spécialisées ne s'adressant pas uniquement à ce type de public - comme la pionnière Berkana – mais aussi en livres illustrés et bandes dessinées comme Panta Rhei, ou en gastronomie, comme A Punto Librería, un espace qui propose également des ateliers de cuisine.

Une autre des spécificités de ce quartier réside dans la concentration autour de la rue Augusto Figueroa d’un grand nombre de magasins de chaussures qui proposent des soldes d’usine où il est possible de trouver des paires de chaussures seules, d’autres saisons et à des prix très intéressants.

Le principal centre de boutiques de Malasaña se trouve dans la rue Fuencarral, au bout du quartier à l’est, juste à côté de Chueca. Cette rue, qui est piétonne sur une bonne partie de sa longueur, revendique une très grande offre de marques de mode, dont certaines sont sportives – Adidas Originals, Puma, Foot Locker, Quiksilver –, ainsi que la plupart des marques incontournables de ce vêtement qui ne passe jamais de mode : le jean. Levi’s, Diesel Store, Calvin Klein, Gas ou Pepe Jeans en sont quelques exemples. De plus, nous pourrons y dénicher les dernières nouveautés des boutiques Aristocrazy, Victoria's Secret, Maje, Michael Kors ou Adolfo Domínguez, entre autres.  

Ce quartier, l’un des plus alternatifs de la ville, affiche des produits vestimentaires plus typiques des groupes urbains, des ateliers de tatouage et des boutiques de style rétro qui vendent tous les types d’articles des décennies passées (années 1960, 1970, 1980…), neufs ou originaux de ces périodes, comme El Templo de Susu, Popland ou la boutique de 0 à 6 ans Mon Petit Retro, pour n’en donner que quelques exemples. Les étroites et jolies ruelles situées autour de la place Dos de Mayo accueillent également des boutiques de bandes dessinées, comme Generación X, Madrid Cómics et Elektra Cómic.

Malasaña a été le point névralgique de la célèbre Movida madrilène des années 1980, et cette révolution stylistique propulsée par des écrivains, musiciens et artistes de cette période est restée bien vivante dans ce quartier grouillant de magasins où il est possible par exemple de trouver une veste en cuir de ces années mythiques.

En ce qui concerne les commerces centenaires, nous pouvons mentionner des magasins comme Antigua Casa Crespo, un véritable temple de l’espadrille artisanale – une chaussure très utilisée en Espagne pendant les mois d’été – ou encore l’atelier du Luthier Fernando Solar. 

Les marchés d’occasion ne sont pas en reste : Adelita Market (objets d’occasion, une fois par mois à Espíritu Santo, 23) ou Ciento y pico (artisanat et design, à Velarde, 14) en sont les plus connus.

Tout à côté de Malasaña se trouve le Triangle de Ballesta (Triball), délimité par les rues Ballesta, Valverde, Desengaño, Corredera Baja de San Pablo, Barco et la Plaza Soledad Torres Acosta (surnommée « la place de la lune »), formant de fait une zone triangulaire, d’où le nom de cet axe. Un quartier émergent qui a su renaître ces derniers temps avec une forte impulsion culturelle et sociale.

Ici, les vêtements de Dolores Promesas, Deffort, Kling ou Monkey Garden, voisinent avec les accessoires de toilettes pour les grandes occasions de Carlos Castro ou bien les robes de mariées sur mesure de Miguel Crespí.

Achats gastronomiques

Cet axe commercial propose une offre très vaste de marchés gastronomiques où il est possible de trouver des produits locaux, mais aussi de consommer des tapas. Le Marché de Barceló – avec plusieurs terrasses en plein air -, celui de San Ildefonso – avec plusieurs établissements de restauration internationale– celui de San Antón et le Huerto de Lucas – spécialisé dans les plats et la nourriture bio – ponctuent ce savoureux itinéraire.

Pour les gourmands, nous signalons les pâtisseries Pomme Sucre et Celicioso (sans gluten) ainsi que les deux boutiques de Horno San Onofre – bien connues pour leur célèbre Roscón de Reyes (Couronne des Rois). Et si vous souhaitez accompagner ces douceurs d’un café ou d’une bonne lecture, rien ne vaut les librairies Tipos Infames ou Cervantes y compania, entre autres.

CELA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Une infinité de boutiques vous attendent tout au long de votre itinéraire touristique vers le Temple de Debod et le Phare de la Moncloa, pour tous les goûts et pour toutes les bourses.

Une rue empreinte de noblesse bordée de commerces chics où dominent la haute couture et la mode masculine.

Mode indépendante pour toutes les occasions, accessoires modernes et boutiques gourmet pour les fins palais.

Des fleurs, de l'artisanat et de la gastronomie du monde entier, des cafés-librairies, un marché de quartier réinventé et un marché de rue avec près de 300 ans d'histoire.

  • Un guide complet pour savoir quand, où et comment savourer une gastronomie authentique à Madrid.

    Guide: Manger à Madrid (PDF)
  • Manger à Madrid
Publicité

PRODUITS OFFICIELS

Admirez la vue au sommet de ce belvédère de 92 mètres de haut.

Trajets à volonté pour visiter la ville à votre rythme.

Téléchargez la App des chefs-d'œuvre du Prado, Thyssen et Reina Sofía.

Publicité
Publicité