L’ambiance nocturne du Barrio de Las Letras

  • NOCHEBarriodeLasLetrasCafeCentral_1404290456.244.jpg

Principale artère du Barrio de Las Letras (Quartier des Lettres), dans la rue Huertas quelques poèmes célèbres de la littérature des XVIe et XVIIe siècles ont été gravés sur ses pavés en hommage à ses habitants illustres tels que Miguel de Cervantès, Lope de Vega, Francisco de Quevedo ou Luis de Góngora. Cet esprit de quartier ludique autrefois peuplé de tavernes et d’auberges demeure aujourd’hui vivant.

Le Barrio de Las Letras (Quartier des Lettres) est l’un des lieux de référence de la nuit madrilène, que ce soit parce qu’on y trouve une ambiance animée même en semaine ou grâce à son offre diversifiée de styles musicaux.

Des airs de jazz, flamenco, indie et pop-rock en vogue en font l’un des lieux les plus fréquentés des noctambules de tous âges, un quartier très prisé parmi la communauté d’étudiants étrangers et les personnalités du théâtre et de la télévision.

Du fait que la plupart des rues sont piétonnes (rue Huertas et adjacentes), il s’agit d’un endroit très agréable pour y flâner la nuit. Le tracé typique aux ruelles étroites, voire labyrinthiques, du Barrio de Las Letras ne pose aucun problème au moment de se repérer, car la plupart des établissements font appel à des chargés de relations publiques qui informent les passants sur les offres pour une première consommation et sur l’ambiance de leurs bars respectifs. 

Cafés et bars de nuit

Sur la place del Ángel, le Café Central est une halte incontournable, un espace emblématique dans lequel le jazz règne en maître depuis plus de trois décennies et qui mérite largement sa place au classement des clubs européens voués à ce genre musical. Avec une programmation quotidienne de 21h00 à 23h00, ceux qui le souhaitent peuvent réserver avant le concert une place au Café Central autour du piano à queue qui préside la scène. Sans quitter la rue Huertas, on peut aussi se laisser porter par le rythme du saxo, du blues ou de la  soul chez La Fídula, autre ambassadeur de choix de ce type de sons, ou encore au Populart, qui met en avant de jeunes talents et des figures nationales du jazz, en plus d’autres artistes de renom.

Des brasseries et des restaurants bordent la place de Santa Ana, sur laquelle le Teatro Español (dont les prix réduits assurent une forte affluence) partage la vedette avec la façade blanche immaculée de l’hôtel ME Madrid Reina Victoria, l’héritier de l’ancien « hôtel des toréros », relais des grandes figures de la tauromachie qui se produisaient il y a des décennies dans les arènes de Las Ventas et qui aujourd’hui possède une charmante terrasse contemporaine d’où la vue sur la ville est imprenable.

À mesure que l’on descend la rue Huertas, juste après avoir quitté la place de Santa Ana, à gauche, dans la rue Echegaray, le flamenco prend la relève sur le tablao (la scène) de la salle Cardamomo, l’une des plus populaires de Madrid. Ici, les discothèques et les bars en tout genre se succèdent, comme le Carbones 13 à la décoration rétro et réputé pour son gin-tonic dont la préparation relève de l’art.

De l’autre côté de la rue Huertas, la place Matutes accueille des clubs tous styles confondus qui proposent leurs propres séances DJ et deviennent parfois le point de rencontre de personnalités des arts scéniques.

Le Barrio de Las Letras est l’un de ces centres névralgiques de la vie nocturne de la capitale dans lequel se conjuguent à la perfection l’air bohème d’autrefois et la survivance des sons classiques et des tendances musicales les plus modernes.

INDISPENSABLE

Les dix sites que vous ne pouvez pas manquer lors de votre première visite !

Consultez et téléchargez les infos touristiques indispensables pour vous déplacer dans Madrid.

Publicité

PRODUITS OFFICIELS

Admirez la vue au sommet de ce belvédère de 92 mètres de haut.

Trajets à volonté pour visiter la ville à votre rythme.

Téléchargez la App des chefs-d'œuvre du Prado, Thyssen et Reina Sofía.

Publicité