Plaza Mayor

Cette place à arcades est le cœur du Madrid des Austrias, quartier historique de la ville et l'un de ceux qui ont le plus de charme.

Avant que Madrid ne devienne une capitale avec de grandes avenues et des boulevards, sa topographie était faite de petites rues et de passages qui nous transportent aujourd'hui à l'époque des spadassins et des picaros.

La Plaza Mayor fut édifiée sur le terrain de l'ancienne Plaza del Arrabal, là où se tenait le marché le plus fréquenté de la ville à la fin du XVe siècle, lorsque Philippe II installa la cour à Madrid. En 1617, l'architecte Juan Gómez de Mora fut chargé d'uniformiser les bâtiments de la place qui allait accueillir, au fil des siècles, des fêtes populaires, des corridas, des béatifications, des couronnements, mais aussi plus d'un autodafé.

La Casa de la Panadería

La Casa de la Panadería fut construite par Diego Sillero vers 1590. Même s'il ne subsiste aujourd'hui que le sous-sol et le premier étage du bâtiment original, celui-ci servit toutefois de modèle aux autres bâtiments de la place. Parmi les nombreuses fonctions qu'elle a assumées, on peut citer notamment celle de boulangerie principale de la ville, qui fixait le prix du pain afin que les plus nécessiteux puissent en acheter. Elle servit également de demeure royale, abrita l'Académie royale des Beaux-arts de San Fernando et l'Académie d'Histoire. C'est actuellement le siège de l'Office de tourisme de Madrid. La décoration que nous pouvons admirer sur sa façade n'a pas toujours été la même au cours de toutes ces années, suite à la succession de travaux et de restaurations. On doit à Carlos Franco les peintures murales qui ornent aujourd'hui le bâtiment, où l'on distingue des figures mythologiques liées à l'histoire de Madrid, à l'image de la déesse Cybèle.

Le porche de Cuchilleros

Les incendies ont cependant modifié la physionomie de la place à plusieurs reprises. Le plus dévastateur fut celui de 1790, qui justifia une reconstruction par l'architecte Juan de Villanueva. Ce dernier limita la hauteur des façades à deux étages, ferma la place aux quatre coins et édifia de nouveaux porches d'accès. En raison de son aspect monumental, le plus connu de tous est celui de Cuchilleros dont l'escalier en pente raide permet de franchir un dénivelé accusé. Les pittoresques immeubles de cette rue attirent l'attention en raison de leur hauteur élevée et de l'inclinaison des façades qui font office de contreforts. Ce porche doit son nom aux étals de couteliers qui s'y installaient et fournissaient en matériel les bouchers de la Plaza Mayor, où se situe la Casa de la Carnicería, en son temps la halle principale de la ville.

La statue de Philippe III

Cette statue équestre est l'une des plus précieuses œuvres d'art qui ornent les rues de Madrid. Conçue par Juan de Bolonia et achevée par Pietro Tacca en 1616, elle garda l'entrée de la Casa de Campo pendant des siècles. La reine Isabelle II la céda en 1848 à la ville qui décida de l'installer Plaza Mayor. Excepté pendant la période des deux républiques, la sculpture n'a plus quitté cette place qui est sans doute la plus emblématique de Madrid. 

Geolocation
Servicios: 

Location de bicyclettes

Parking payant

Points d'informations

Zone de restauration

Zone commerciale

Share on

Informations pratiques

Adresse

Plaza
Mayor,
28012
Zone touristique: 
Austrias
Tipo información turística: 
Site Internet: 
http://bit.ly/2d3KuTH
Métro: 
Ópera (L2, L5, R)
Sol (L1, L2, L3)
Tirso de Molina (L1)
Train de banlieue (Cercanías): 
Madrid-Sol
Bus: 
002, 3, 17, 18, 23, 31, 50, 65, N16, N26, M1