Esprit de la movida et rythmes alternatifs à Malasaña

  • mejorNOCHE_MalasanaRitmos_1406624188.848.jpg

Berceau des premières performances musicales de la movida madrilène des années 80 (un mouvement contre-culturel né au début de la transition démocratique espagnole), le quartier de Malasaña/Triball se distingue par son air branché.

Le quartier de Malasaña/Triball comprend les rues de San Bernardo et Fuencarral, délimité au nord par les ronds-points de Bilbao et Ruiz Jiménez, et au sud par la Gran Vía. La Plaza del Dos de Mayo est, avec les sorties du métro de Tribunal, l’un des principaux points de rendez-vous de ceux qui veulent connaître la vie nocturne de ce quartier de Madrid, notamment le week-end.

Rock, punk et indie-pop marquent les rythmes noctambules d’un quartier dans lequel l’esthétique des années 80 règne toujours dans de nombreux bars. Dans les rues de Malasaña, le visiteur peut revivre cette décennie contestataire du panorama musical espagnol et replonger dans les mouvements internationaux ultérieurs surgis en marge de la musique plus commerciale. 

Des night-clubs comme TupperWare, Penta et La Vía Láctea, autour des rues de La Palma et Velarde, ou encore le musée-bar Madrid Me Mata, rassemblent chaque soir un public hétérogène avec une prédominance de jeunes mais aussi de nostalgiques de l’ère de Radio Futura, Los Secretos, Alaska, et tant d’autres groupes et artistes espagnols représentatifs de la movida. Les terrasses des cafétérias situées sur la Plaza del Dos de Mayo sont aussi très fréquentées.

Modernité

La capacité à se réinventer est un autre point fort de ce quartier de Madrid. De nouveaux espaces de loisirs nocturnes naissent en permanence à Malasaña, où la modernité se fraye un chemin à travers l’underground et l’anglicisme cool gagne en popularité et attire un public nombreux.

Les bars à cocktails représentent une option de soirée plus calme et, inspirée de références passées, la résurgence de la zone de Triball a donné naissance à d’autres espaces à l’esthétique délibérément kitsch. De plus, aux alentours de la rue Luna, on peut découvrir ce phénomène des terrasses si apprécié dans la capitale ; depuis l’été 2013, le lounge resort GyMage propose de profiter au dernier étage d’une vue imprenable sur la ville, été comme hiver, jusqu’à 2h00 le week-end, à un prix abordable.

INDISPENSABLE

Les dix sites que vous ne pouvez pas manquer lors de votre première visite !

Consultez et téléchargez les infos touristiques indispensables pour vous déplacer dans Madrid.

Publicité

PRODUITS OFFICIELS

Admirez la vue au sommet de ce belvédère de 92 mètres de haut.

Trajets à volonté pour visiter la ville à votre rythme.

Téléchargez la App des chefs-d'œuvre du Prado, Thyssen et Reina Sofía.