Des éventails pour l’été

  • ¡Abanicos para combatir el calor! Estos tan coloridos son de Casa de Diego (©Álvaro López del Cerro).
    abanicos_casa_de_diego.jpg

Bloggin Madrid

Comptabilisant plus de 2 800 heures d’ensoleillement par an, notre ville est l’une des capitales les plus ensoleillées d’Europe. Dans ces deux boutiques, l’une classique et l’autre moderne, vous trouverez l’accessoire idéal qui vous accompagnera cet été. Par Silvia Roba

CASA DE DIEGO

Casa de Diego es la tienda más antigua de la Puerta del Sol (©Álvaro López del Cerro).

Il y en a sans tissu, d’autres avec de la dentelle, certains unis, d’autres décorés de fleurs peintes à la main… Casa de Diego évente les Madrilènes depuis 197 ans. Tout a commencé à la maison mère de la rue del Carmen et, depuis 1858, à même la fameuse Puerta del Sol. Il s’agit du commerce le plus ancien qu’il est possible de visiter sur cette place centrale très fréquentée. Il est même plus vieux que la célèbre horloge de la Casa de Correos, inaugurée en 1866 par la reine Isabelle II.

Cuenta con 8.000 referencias, algunas auténticas obras de arte (©Álvaro López del Cerro).

Au fil du temps, six générations se sont succédées derrière le comptoir de Casa de Diego, dont le slogan Mañana lloverá (Demain, il pleuvra) a peu de choses à voir avec l’accessoire le plus prisé de l’été. À la fin du XIXe siècle, il n’était pas rare de trouver ce type de boutiques qui, en hiver et en automne, vendaient des parapluies pour se protéger des gouttes, et le reste de l’année, des éventails pour rendre les températures élevées plus supportables. Il en est toujours ainsi aujourd’hui, même si nous pouvons aussi trouver sur les étagères des cannes, des châles, des peignes, des castagnettes et des ombrelles, également idéales pour la saison estivale - en tout cas, à d’autres époques.

Cruzar la puerta permite hacer un viaje en el tiempo (©Álvaro López del Cerro).

Le catalogue de ce commerce centenaire comporte 8 000 références d’éventails différents, tous de fabrication artisanale. Certains sont très anciens et fabriqués à partir de différentes variétés de nacre, d’os ou de bois précieux. Ceux qui ne sont pas en tissu conviennent parfaitement aux personnes appréciant les multiples possibilités de décoration, de textures et de couleurs qu’offrent les matériaux comme l’ébène, le palo santo, le palo rosa ou les coquillages.

Los abanicos de Casa de Diego son un buen recuerdo de Madrid (©Álvaro López del Cerro).

La fraîcheur apportée dépendra de la flexibilité ainsi que de la quantité et de la qualité du tissu utilisé pour la fabrication. Chez Casa de Diego, l’on trouve aussi bien des modèles miniatures que des modèles de grande taille, conçus pour orner les murs. Et pour les hommes ? Il existe aussi des éventails pour eux, mais ils sont plus petits, cela afin de pouvoir les ranger plus facilement dans une poche. Dans la rue Mesonero Romanos, au numéro 4, se trouve une succursale, ou plutôt un musée, qui partage l’espace avec l’atelier.

OLIVIER BERNOUX

La maison de este diseñador francés está en el barrio de Las Salesas (©Álvaro López del Cerro).

Ouvrir et fermer un éventail est un geste très sensuel. C’est pour le moins ainsi que le conçoit Olivier Bernoux, designer français de mère espagnole qui, depuis six ans, façonne des rêves avec de l’ébène, du bois d’olivier, du mongoy naturel, du palissandre… De longues feuilles translucides de soie italienne, de voile en coton espagnol, de popeline et de guipure française sont brodées et travaillées dans des ateliers par des maîtres artisans qui parviennent à créer de véritables bijoux, capables de mettre en valeur n’importe quel style. La sélection des meilleurs experts en matière de bijouterie, de maroquinerie, de plissage et même de sculpture est un atout essentiel pour le résultat final.

Sus propuestas son atrevidas, sensuales y modernas (©Álvaro López del Cerro).

Ornés de plumes ou de longues franges, de cristaux ou de pierres précieuses, de détails en argent et en or, de têtes de mort, de messages suggestifs (I’m hot) ou, pourquoi pas, de cornes, les éventails d’Olivier sont devenus des objets de désir convoités avec lesquels ont posé des mannequins de renommée internationale comme Irina Shayk, de grandes divas telles que Rosalía, ainsi que des actrices telles que Jane Fonda ou Rossy de Palma, qu’il considère comme sa muse.

Ver cómo se monta un abanico es toda una experiencia (©Álvaro López del Cerro).

Il est possible de trouver ses créations dans différents coins du monde, de New York à Porto Cervo, sur la côte sarde, mais sa maison est ici, dans la ville de Madrid, dans le quartier toujours aussi charmant de Las Salesas. On peut y contempler de très nombreux éventails mais aussi observer comment ils sont assemblés un par un. Toute une expérience ! Combiner tradition et innovation, qualité, créativité et fraîcheur, telle est la maxime qui guide ce véritable artiste, obsédé par la recherche de l’équilibre entre féminité et confort. Un défi qui montre que cette invention, dont les origines se perdent il y a des siècles en Orient, est toujours à la mode.

  • Dans une pâtisserie traditionnelle, en terrase à l’ombre ou dans un intérieur avant-gardiste, découvrez les meilleures adresses où déguster une glace à Madrid.

    Artisans glaciers
  • Heladerías artesanas
Publicité
  • Terrazas al aire libre - Ramses terraza
Publicité
  • Madrid en todas las estaciones del año
Publicité

FAITES VOS VALISES!

  • Qu’il fasse chaud ou froid, toutes les saisons sont bonnes pour découvrir tout ce que la ville peut vous offrir.

    Climat de Madrid
  • Clima de Madrid
  • Au sommet de bâtiments historiques ou sur les hauteurs de certains quartiers et espaces verts, découvrez les meilleurs points de vue pour vos plus belles prises de vue !

    Les plus belles vues de Madrid
  • Faro de Moncloa

PRODUITS OFFICIELS

Vue panoramique depuis ce belvédère de 92 mètres de haut.

Découvrez notre catalogue en ligne (en espagnol)

Sillonnez la ville à bord du bus touristique.